Palamède et Bourtzi

Le visiteur doit commencer par une balade romantique le long des rues étroites de la vieille ville encadrées par des maisons néoclassiques . Ensuite le visiteur peut continuer le long de la côte, rejoindre la plage d’ Arvanitia et se calmer en bord de mer. Mais ce qui va l’ étonner c’est  le tour de Palamède, une forteresse merveilleuse qui correspond  parfaitement avec le paysage naturel. L’ hauteur de Nauplie a été fortifié en 1867 par Morosini qui était vénitien. Entre les années 1711-1714 ont été réalisées les dernières fortifications, conçues par Grimani. Le fort consistait en une forte muraille, et huit bastions indépendants. Il  était considéré comme imprenable, mais en 1715, est tombé aux mains des Turcs et en 1822  aux mains des Grecs. A l’intérieur , on sera impressionné par lα  prison souterraine de Kolokotronis . On peut la visiter en grimpant les 857 marches ou suivant la route qui mène au fort.

Bourtzi, un autre fort important de Nauplie, construit en 1473 sur l’ île de Saint-Théodore à l’entrée du port . Le nom vient du mot turc Burj = forteresse. En 1865, Georges 1er, il va le désarmer. Aujourd’hui Bourtzi, c’est une destination touristique où on peut y aller facilement en bateau, du port de la ville.

 

Château Akronauplia.   

Le troisième et le plus ancien château de Nauplie, l’ Akronauplia se trouve à la petite péninsule, qui pénètre dans la baie de l’Argolide. D’abord il a été fortifié le 7ème av. J -C siècle, mais quelques choses de cette époque ont survécu. Αu cours de la période byzantine, à la fin du 12ème siècle, on  renforce les fortifications. Après 1210, les Francs, qui occupent Nauplie, vont faire des travaux importants sur la fortification. Les principales fortifications conservées, jusqu’à nos jours, se sont produites au cours de la première période vénitienne (1389-1540) par Pasqualligo et le mécanicien Gambello , donc le château, Toro construit à l’ extrémité orientale de la péninsule, tandis que , en 1702, au cours de la seconde occupation vénitienne a commencé reconstruire le fort. Il est également dit que la forteresse  communiquait avec Palamède par un passage secret. L’ Akronayplia a servi sous forme de forteresse jusqu’à la révolution grecque. Kapodístrias y a construit un hôpital militaire et plus tard on l’a utilisé comme une prison. Au temps de Georges A’ Akronafplia est transformé en caserne.

Musées, monuments et bâtiments historiques

Dans la ville il y a beaucoup de musées et de bâtiments historiques qui méritent une visite . Sur la place Syntagma se trouve le rénové musée archéologique. En 1713 le bâtiment de deux étages abritait des expositions de fouilles de toute Argolide, avec une haute pièce, l’armure du 15ème av. J-C siècle, de Dendra . Juste avant la place se trouve le musée de la guerre . οccupant un bâtiment de deux étages. Εn 1828 dans ce bâtiment a fonctionné la première école des cadets. Les expositions sont liées avec l’histoire de l’école, avec les guerres auxquelles la Grèce a participé, de la révolution grecque jusqu’à la libération par les Allemands en 1944. On continue le tour  par le musée du folklore du Péloponnèse ” Vasilios Papantoniou ” . L’exposition du musée se réfère à la vie urbaine de Nauplie et aux zones environnantes du 19ème siècle .. C’est pourquoi celui qui le visite, verra des costumes traditionnels, des ustensiles , des broderies , des photographies et des bijoux. Le musée dispose aussi une bibliothèque. Le musée a aussi été honoré comme le meilleur en 1871 en Europe. Un bel immeuble néoclassique de 1905  abrite la Galerie Nationale depuis 2004. Le bâtiment a été restauré par l’institution “Alexandros S. Onassis “. Le thème principal des expositions, des peintures et des sculptures est la révolution grecque .

Enfin deux autres monuments méritent une visite. La porte de la terre qui a été construite en 1708 et était la seule entrée de la ville par voie terrestre. Auparavant Nauplie était protégé par un fossé et à la porte il y avait un pont en bois qu’on la soulevait tous les soirs. L’autre monument  est le Lion de Bavière. Sculpture taillée sur la roche en 1840-1841 , à la demande du père d’ Otto pour honorer les soldats de la séquence du roi qui ont décédé à Nauplie .

Églises

Nombreuses et importantes sont les églises de Nauplie. La plus importante est l’église de Saint Spiridon , qui a été érigée en 1702. En 1831, à l’entrée de l’église I Kapodistias est  assassiné. Les trous de balles sur le mur de l’église sont encore visibles. Une petite mais très importante église est celle de Tous les Saints, de la seconde occupation vénitienne ( 1686-1715 ) . Quand en 1715 les Turcs ont conquis la ville, l’ église de Tous les Saints (Αgioi Pantes), était la seule église où les chrétiens pourraient aller à la messe. Jusqu’ en 1852, cette église était aussi le cimetière de la ville. Là, beaucoup de personnages de la révolution ont été enterrés.

 Evangelistria 

Au quartier de la Providence, dans l’un des points les plus hauts de Nauplie, on rencontre l’église d’ Evangelistria . Auparavant, il y avait un petit monastère, tandis que l’église d’aujourd’hui est de 1975. Au sud du temple, il y a une petite chapelle et une salle avec des objets historiques et ecclésiastiques .

Une des plus anciennes églises avec une longue histoire , c’est la cathédrale de Saint-Georges. L’ est parfaitement reliée à l’histoire de la ville et on la date de 16ème siècle. Dans cette église ont eu lieu les cérémonies accomplies pour rendre les honneurs suprêmes à la dépouille mortelle de Paleon Patron Germanos, de Dimitrios Ipsilantis et de notre premier gouverneur I. Kapodístrias . En 1833, lorsque Otto est arrivé à Nauplie il entra dans le temple. Les fresques de l’église sont excellentes et la plus importante est celle qui copie la Cène de Léonardo de Vinci .

L’église de la naissance de la mère de Dieu, du 15ème siècle, est près de la place Syntagma. En dehors de l’église se trouve un monument au point que le martyr, Anastasios de Nauplie, a été torturé par les Turcs. Chaque 1er Février on honore sa mémoire , comme c’est le saint patron de la ville. Une grande procession de l’image du saint commence de l’église de Panagia. Le « Parlement », sur la place Syntagma, il compte parmi les bâtiments les plus importants de la ville, mosquée turque qui a été construite à la fin du 18ème siècle . Après la libération le bâtiment a été réparé et en Septembre 1825 dans ce bâtiment a fonctionné le premier Parlement des Grecs. L’église byzantine de Sainte-Sophie et l’église de Saint-Nicolas embellissent aussi la ville.

 

.